Derrière QUEER GAIES

Derrière Queer Gaies, regroupement annécien et sorties communautaires, il y a Mélanie, à tout juste 23 ans, cette jeune femme vient redonner un peu de couleurs arc-en-ciel à la capitale de Haute-Savoie.

Il y a très longtemps, dans une autre galaxie, Annecy était réputée comme la seconde ville de France où les communautés de genres Homosexuelles & hétérosexuelles cohabitaient le mieux. Avant 2010, la ville comptait également de nombreux établissements LGBT, plusieurs bars (Bouche à Oreille, Comedy Café, Savanah Café, Optimum…) dont une discothèque. Si vous êtes originaire de la ville, vous vous rappelez forcément du Happy People & de son bar la Villa, rue Carnot.

Les années ont passé, et aujourd’hui le seul établissement ouvertement LGBT est Chez PEN, tenu par l’ancienne maitresse de cérémonie sous les traits de Penelope au « HP », il se situe avenue Berthollet au centre ville. Vous pouvez vous restaurer ou boire un verre dans ce havre de paix et de festivités qui fait tomber les préjugés. Bien que plusieurs établissements (Le Verre luisant devenu le Next Door à la place de l’actuel Fitzgerald Club…) et associations (Only Girls 2010 – 2016, festival Transposition 2016-2017) aient essayé les années suivantes de donner de la visibilité aux minorités de genre au travers de sorties, soirées… le « milieu récréatif » a continué de se rendre de moins en moins visible.

Alors avec cette absence de lieux identitaires et d’occasions de se réunir, Mélanie organise depuis l’été 2019 des rassemblements LGBT sur Annecy, pique-nique sur le Pâquier, apéros improvisés dans des bars de la ville, chez PEN ou ailleurs, elle essaie d’organiser de vraies rencontres pour faciliter les échanges, apporter un soutien et une écoute sociale aux homosexuelles isolées et/ou qui sont mal dans leur peau, sans jugement et en toute simplicité. Elle qui a subi de manière directe ou indirecte des remarques blessantes, des préjugés, sait très bien qu’une écoute est indispensable et que trouver un regroupement ou une association pouvant nous accompagner socialement peut aider énormément.

C’est le jour où l’on dit tout haut qu’on est homosexuel pour la première fois, qu’on se rend compte qu’on l’est vraiment.

Annecy, en autorisant en 2019 la seconde marche des fiertés (Merci aux organisatrices) de son histoire, a bien décidé de donner plus de place aux minorités. Pour rappel, la première PRIDE a eu lieu plus de 10 ans plus tôt, intitulée « Roller GayPride » elle reliait Annecy à Doussard le long du lac et fut organisée par tous les établissements LGBT de l’époque.

Derrière La Culotte soutient l’enthousiasme et la volonté de Mélanie de développer ces rassemblements. Nous encourageons également les établissements de la municipalité bars & restaurants à la contacter pour privatiser un peu leurs espaces et accueillir des regroupements réguliers. Sa prochaine soirée aura lieu au Fitzgerald Club le 6 décembre 2019, thème “sors la/le drag qui est en toi!”.

+++ d’infos ici : https://www.facebook.com/events/2469518926640337/

Si vous vous demandez à quoi servent ces rassemblements, rappelons qu’en France, pour la troisième année consécutive, les agressions physiques envers les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bis, trans) ont progressé en 2018 pour atteindre un niveau inégalé. Dans le monde, 71 pays pénalisent encore l’homosexualité en 2019 et pour 8 d’entre eux, c’est la peine de mort…

Vous pouvez suivre Queer Gaies sur les réseaux sociaux :

Quelques associations annéciennes :

Laisser un commentaire